La solution : travailler ensemble

Par Donia Arfaoui
Catégorie: 18 à 24 ans


Notre pays fonde tous ses espoirs sur les jeunes, mais cela ne veut pas dire qu’il exclut les moins jeunes bien au contraire parce que c’est eux qui ont l’expérience et c’est eux qui vont nous former nous les jeunes pour continuer ce qu’ils ont commencés, car eux aussi ont continué ce que leurs prédécesseurs avaient commencé. C’est en travaillant tous ensemble que nous pourrons élaborer une solution efficace pour réduire la pauvreté au Canada, les jeunes ainsi que les moins jeunes doivent travailler de concert pour réduire ce fléau. Ainsi, le plan que je propose pour réduire la pauvreté au Canada fait appel à la contribution de toutes les générations qui composent notre pays et se divise en trois volets. Premièrement, il faut conscientiser les jeunes, pour cela je propose qu’il y ait des conférences interactives et des ateliers de conscientisation dans les écoles de partout à travers le canada pour responsabiliser les jeunes. Il faut que ceux-ci comprennent que la passion et la motivation de s’en sortir doivent venir d’eux-mêmes. En effet, il faut surtout que les jeunes réalisent leur plein potentiel, car lorsqu’ils croient en eux-mêmes ils ont la capacité et la volonté de se sortir de la pauvreté. Deuxièmement, il faut former et donner de l’expérience de travail aux jeunes. Ainsi, il faudrait offrir des stages rémunérés aux jeunes peu importe leur passé ou leur présent afin de leur offrir un meilleur avenir. Plusieurs jeunes ont peur de chercher un travail parce qu’ils ont eu dans leur vie personnelle des évènements qui les ont beaucoup affectés que ce soit physiquement ou psychologiquement ainsi ils craignent que ces évènements ou leurs séquelles nuisent à leur embauche. Si nous donnons plus d’occasion aux jeunes d’apprendre et d’avoir des expériences en milieux de travail alors la pauvreté pourra diminuée puisque les jeunes sont l’avenir de notre pays. Troisièmement, il faut reconnaître les diplômes des immigrants. En effet, lors de leur arrivée au canada plusieurs immigrants ne peuvent plus exercer le métier qu’ils faisaient dans leurs pays, car on ne reconnaît pas leurs diplômes. Ces immigrants doivent alors refaire une longue formation ou refaire complètement leurs études, mais n’ayant pas le temps et l’argent pour le faire ils exercent des métiers pas très payant et vivent dans des quartiers pauvres. Ainsi, pour remédier à cette situation il faudrait reconnaître leurs diplômes ou leurs équivalences pour ainsi réduire le temps et le coût de leur formation ce qui leurs permettra de gagner un meilleur salaire et de réduire la pauvreté au Canada. En terminant, pour réduire la pauvreté au Canada nous devons tous travailler ensemble et croire au potentiel de chacun d’entre nous.

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Partager le lien par courriel

** Fermé **

Merci à tous ceux qui nous ont soumis leurs idées créatives afin de nous aider à #RéduireLaPauvreté au Canada!

<span class="translation_missing" title="translation missing: fr-CA.projects.blog_posts.show.load_comment_text">Load Comment Text</span>